logo_snes_lorraine_chd.gif (21196 octets)

titulaires sur zone de remplacements (tzr)

Journées d'information TZR : préparer sa rentrée 2017

mercredi 30 août 2017 de 14 heures à 16 heures
Metz - local FSU
jeudi 31 août 2017 de 14 heures à 16 heures
Nancy - local SNES

Kit de survie du TZR

Ce qu'il faut savoir ... pour ne pas se faire avoir !

Publication TZR - septembre 2016

Frais de déplacements

Depuis le 1er janvier 2014, l’administration a modifié la prise en charge des frais de déplacement, suite à un rappel à l’ordre de la cour des comptes 

Permanences TZR

les mercredi après midi et jeudis  après midi

Rappels du Recteur aux chefs d'établissements

Dans une lettre aux chefs d'établissements datée du 2 février 2012, le Recteur rappelle certaines règles concernant l'emploi des TZR et les modalités de remplacements.

Aide pour la saisie des frais de déplacement

 

Le collectif TZR

Juliette Krzyszton
lettres modernes
ZR Longwy-Thionville

Qui pourra remplacer les titulaires remplaçants? ... mis en ligne le 9 octobre 2013

C'est la question que semble actuellement se poser le rectorat. En effet, la  rectrice a convoqué les syndicats représentatifs des personnels enseignants du second degré à un groupe de travail sur le thème du remplacement qui s’est déroulé le 7 octobre 2013.

Le SNES-FSU alerte l’administration depuis plusieurs années sur la baisse du nombre de TZR qui en 5 ans a diminué de moitié dans notre académie. Enfin le rectorat semble avoir pris la mesure du problème et semble chercher des solutions pour pallier le manque de remplaçants titulaires ou contractuels.

La démarche de concertation avec les élus du personnel par le biais d’un GT semble louable, mais les propositions faites par l’administration au cours de cette réunion sont, aux yeux du SNES-FSU, pour le moins insatisfaisantes, voire inacceptables.

En effet, les deux pistes de réflexion proposées pour régler (momentanément) les problèmes de remplacements qui se poseront au cours de l’année scolaire 2013-2014 nous engagent sur une pente glissante :

En ce qui concerne les problèmes de remplacement en mathématiques, discipline particulièrement déficitaire, le rectorat  annonce qu’il souhaite avoir recours aux TZR de sciences physiques. Manifestant leur opposition, les représentants du  SNES-FSU ont rappelé leur  attachement au respect des disciplines de recrutement.

Pour créer de nouveaux viviers de remplaçants contractuels dans l’ensemble des disciplines déficitaires, le rectorat se rapproche actuellement de Pôle Emploi, d’associations d’anciens élèves des écoles d’ingénieurs et des retraités de l’armée… Le secrétaire général du rectorat a également évoqué la possibilité de l’organisation de journées de recrutement où les candidats pourraient rencontrer les IPR en vue d’une sélection pour devenirs contractuels pour quelques mois. A nouveau, les représentants du SNES-FSU ont vivement réagi : loin de créer un vivier stable de remplaçants, cela ne ferait qu’augmenter le nombre de précaires employés par l’Education Nationale. Par ailleurs, aucun dispositif d’accueil, d’accompagnement et de formation de ces nouveaux recrutés n’est clairement prévu. Ce n’est pas acceptable, il faut trouver des solutions durables pour garantir le remplacement par des personnels formés et couverts par un statut.Le SNES-FSU vient d’interpeler la rectrice sur ces projets et vous rendra compte de sa réponse. Il restera mobilisé aux côtés des collègues.

Encore une fois, l’administration cherche à dépenser le moins possible, se souciant uniquement de mettre un professeur devant chaque classe, sans se préoccuper de l’avenir professionnels de ces personnels précaires ou des difficultés matérielles et morales que peuvent rencontrer des enseignants titulaires amenés à enseigner dans une discipline différente de la leur.  Après les STI2D et la physique-appliquée, c’est un nouveau coup porté aux conditions de travail des enseignants, au respect de leur dignité professionnelle et à l’intérêt du service.